[Débat] Gangsterdam

#1
Bonjour à tous,
ça n'a pas du échapper à grand monde, il y a actuellement une polémique au sujet de la dernière comédie française mettant Kev Adams à l'affiche: Gangsterdam. En effet, celle-ci est parti d'un article dans le quotidien gratuit 20 minutes accusant le film de faire une apologie du viol à-travers un personnage proposant à l'un de ses compères un viol cool, mais également de porter des propos homophobes, misogynes et racistes, ainsi que de présenter (pas directement à l'écran) une scène de fellation forcée. Le problème viendrait alors du fait que ce film n'est pas restreint à un public mature, mais ne fait l'objet que d'un avertissement aux moins de douze ans. Je voulais donc vous proposer de débattre à ce sujet, en commençant par présenter mon point de vue sur l'affaire.

Tout d'abord, je tiens à le préciser, je n'ai pas vu le film, et je n'ai donc pour seules sources d'informations que les seuls retours que j'en ai eu. Pour commencer, je suis en général plutôt opposé aux polémiques contre les films au sujet de vannes racistes, homophobes, etc, simplement parce qu'il y a des communautés pour lesquels les gens vont monter rapidement au créneau tandis que pour d'autres, il n'y aura pas une vague. On peut rire de tout, et tant que le but du film n'est pas le même que celui de Mein Kampf, je trouve ridicule de lui taper dessus. Il suffit de regarder les sketchs des inconnus pour se rendre compte que l'on peut très bien rire de tout, tant que c'est fait sans intention de nuire, mais aussi que ça s'adresse à un public qui sera capable de l'interpréter. C'est pourquoi, d'ailleurs, j'étais plutôt en faveur de Sausage Party (que je n'ai pas vu non plus) quand la polémique faisait rage à son sujet. Cependant, ce qui a fait réagir ici, c'est la classification tout public, ainsi que la défense du réalisateur prétextant que ce film est tout à fait adressé à des enfants de 10 ans. Je le dis, je le répète, je ne l'ai pas vu, mais il est plutôt vrai qu'actuellement, les enfants de cet âge ne semble pas particulièrement suffisamment matures pour comprendre totalement le second degré ou ne pas tenter d'imiter ce qui est un des héros (donc il y a de la sympathie envers ce personnage) du film. Il suffit de voir le succès qu'avait eu le fameux Mojito sur Snapchat pour s'en rendre compte.

Comme vous avez pu le remarquer, manquant d'informations sur le film, je préfère déplacer le débat sur la polémique en elle-même, mais surtout sur la défense que j'ai trouve pitoyable et lamentable de la part du producteur A. Attal, mais aussi et surtout du réalisateur R. Levy. En effet, ceux-ci ont légitimement usé de leur droit de réponse via l'émission "Quotidien" sur TMC, et là n'est pas le problème. Seulement, quand cette même défense consiste à comparer son film aux comédies françaises les plus cultes, à insulter la journaliste à l'origine de la polémique, à nier en bloc toutes les accusations, à dire explicitement que les critiques descendant le film n'ont juste pas compris (vous comprenez, ce sont des artistes...), à comparer la critique au racisme, alors là je dis juste NON. Il y a clairement un énorme problème d'égo chez ces personnes s'abritant derrière le rejet du politiquement correcte pour se justifier sans même daigner se remettre en question. Or, si je ne peux me prononcer sur le film, personne ne me fera changer d'avis sur ce point: le seul fait que ces personnes invitent à cesser de prendre le public pour imbécile tout en taxant derrière de ce même attribut les journalistes trop politiquement corrects pour comprendre leur art, refusant l'évolution du cinéma français qui est bridé comparé aux comédies américaines, je dis juste NON. De la même manière, divers avis ont émergé sur le sujet, et l'un d'entre eux en particulier m'a finalement décidé à poster ce sujet: celui de Durendal (critique de cinéma sur YouTube), agressif envers la journaliste de 20 minutes qui a rejeté en bloc tous les arguments contraires aux siens dans les commentaires de sa vidéo. On parle bien ici du même qui avait taxé de raciste Silence, le dernier film de Scorcese.

Bref, vous l'aurez compris, si le politiquement correct a longtemps, trop longtemps, été un frein, il est aujourd'hui utilisé comme prétexte pour justifier tout et n'importe quoi. Il n'est désormais brandi que comme un étendard malveillant visant à avilir les pauvres réalisateurs et producteurs ne voulant simplement que jouir de leur art. Seulement, peut-on considérer comme art une comédie au scénario tenant probablement sur une feuille simple séyès 21*29.7 et aux codes comiques tout sauf novateurs ? Oui, le cinéma peut être un art, mais il y a une grande part des films qui sortent qui ne sont que du divertissement, pour un public ne demandant qu'à passer un bon moment et à rire.

Re: [Débat] Gangsterdam

#2
J'ai pas vu le film et je ne prendrais pas la peine de le regarder tant je déteste ce genre de cinéma.
Cependant je trouve ridicule toutes ces polémiques sur ce film.
Il faut un peu s'informer avant d'aller voir un film surtout quand on y voit cette mention : "Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs".
En l’occurrence c'est le cas. Si un enfant de 10 ans a la possibilité d'aller le voir, je pense qu'il y a d'abord un problème d'éducation.
Modérateur

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité